Ma révision structurelle de « l’Assemblée des Représentants du Peuple »

0
708

Je considère qu’une révision totale et structurelle, est exigée sous une « 3ème république », pragmatique et efficace dès 2021. Ceci en rapport, avec la bonne marche de « l’Assemblée des Représentants du Peuple » (ARP).

Et pour causes depuis 2014 à c jour, la qualité et le rendement des législateurs est décevant, voire criminel. Depuis 2019 seulement 3 lois fondamentales ont été votées. Le reste c’était des approbations de crédits. Sans oublier la centaine de projets lois essentiels, gelés dans les tiroirs de l’ARP (depuis des années pour certains).

Pour y remédier à cette catastrophe nationale, je propose ce qui suit comme réformes de fond ceci pour bien faire :

  • Tripler le budget de l’ARP actuel pour atteindre 150 millions de dinars. Ceci pour améliorer les conditions du travail, et la performance des députés. Avec aussi triplement de leurs « salaires ». En plus pour chacun, un bureau tout équipé. Numérisation de rigueur, secrétaire et assistant. Y compris voiture personnel, bons d’essence et moyens de communications. Ceci pour réussir une transition démocratique optimale. Conforme au bon usage en vigueur en Europe.
  •  Restreindre le nombre de candidats aux législatives. Avec des conditions restrictives plus strictes pour les élus. Ce « cirque », et cette cacophonie de 2011 et 2014, a assez durée. Ceci pour faire en sorte, d’éviter dans l’avenir le « carnaval », des 15.000 élus pour les législatives. Et des 1.500 listes électorales.
  • Assurer le haut niveau d’enseignement et de culture général, pour les élus députés. Et pour cause pour certains c’est très bas. Ceci pour éviter dorénavant des Gassas, B.Toumia et d’autres au Parlement.
  • Assurer l’intégrité et le patriotisme, qui font défaut pour la majorité d’entre eux. B3 vierge, quittus fiscal et autres garanties.
  • Supprimer le droit de vote, des « Tunisiens Résidents à l’Etranger »(TRE). Et pour causes les élections sont « faussées », de l’aveu même de l’ISIE. Qui sont effectuées en sous-traitance, sans aucun contrôle strict.
  • Réduire le nombre des députés à 109, (au lieu des 217 actuels).
  • Instaurer le Bipartisme, via un mode de scrutin uninominal majoritaire, à deux tours. Ceci pour sortir de cette « instabilité politique à l’italienne », due à cette mosaïque hétéroclite explosive actuelle. Qui instaure le chaos dans l’hémicycle.
  • Révision globale du Règlement intérieur du Parlement. Ceci pour plus de transparence, et d’efficacité. Révision des manuelles de procédures.
  • Interdire le « tourisme parlementaire ». Pour éviter le mercantilisme en changeant de camps.
  • Révision à fond des conditions de l’immunité parlementaire. Ceci pour plus de flexibilité, à juger les criminels. Et surtout éviter l’impunité des élus véreux.
  • Établir un « Code de bonne conduite » pour les élus. Pour éviter et surtout sanctionner durement,  les dérapages verbals et matériels au Parlement.
  • Restreindre l’activité du Parlement, que pour légiférer. À oublier le contrôle a posteriori du « travail » du gouvernement.
  • Tous les travaux du Parlement seront retransmis en Live TV. Par une chaîne télévisuelle à créer, comme la LCP en France. Ceci pour promouvoir la culture démocratique en Tunisie.

 

( Extrait actualisé de ma publication du 21 fev 2016 :  « Mes 30 réformes pour un réel changement en Tunisie » ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.