10 ans après : « Tsunami révolution » ?

0
736

Manifestations et violences dans plusieurs villes en Tunisie, 10 ans après la révolution

Malgré le confinement général décrété pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Des émeutes ont éclatés dans plusieurs villes de Tunisie, ceci dans la nuit de samedi 16 à dimanche17 janvier 2021.

Des dizaines de jeunes, en majorité des mineurs âgés de 14 à 17 ans, ont été arrêtés après des troubles nocturnes deux soirs consécutifs à Tunis et Bizerte. Aussi Menzel Bourguiba, Sousse, Nabeul, Siliana, selon le ministère de l’Intérieur.

Des vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux, montrent des jeunes dans plusieurs villes du pays brûlant des pneus, insultant la police, forçant des portes de commerces et volant de l’électroménager.

Les heurts avec les forces de l’ordre n’ont pas tardé, d’après Réalités Online. Des violences “inouïes”, commente même le site, qui ont duré jusqu’au petit matin. Ces échauffourées, rapportait Realites Online un peu plus tôt, ont éclaté de manière “simultanée dans diverses régions”.

Des scènes qui rappellent étrangement celles observés il y a dix ans. Lorsque la jeunesse tunisienne des quartiers pauvres, s’est soulevée contre le régime autoritaire de Ben Ali. “Certains commentateurs ont même parlé d’une seconde Révolution”, (Realites Online).

« Toutefois, nombreux ont été les actes de vandalisme, et c’est sans compter les pillages qui ont ruiné toute une vie de labeur et de lutte pour certains commerçants.”

À qui profite ces émeutes douteuses de casses et vols de nuit. Vont elles se poursuivre encore, et jusqu’à quand. Avec ce chaos prémédité, qui règne dans le pays, depuis des années. Tous les scénarios malsains, voire criminels sont possibles. Entre autres, celui d’un Tsunami violent de la révolution 2011.

Qui saura la suite des événements  ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.