Tunisie : 1er pays arabe pour la liberté de presse

0
646

Aumoins la Tunisie a avancée pour la liberté de presse, mais pour tout le reste recul catastrophique.

 

En 2010, la Tunisie se situe au 164e rang dans la liste de la liberté de la presse établie par Reporters sans frontières, soit parmi les quinze derniers États du monde.

Au cours des dernières années, la Tunisie a gagné 91rangs dans le classement mondial de la liberté de la presse. A noter que la Tunisie devance nettement dans ce classement le Maroc qui traîne à la 136e place et l’Algérie à la 146e place.

Dans son rapport sur le classement mondial de la liberté de la presse 2021, l’Organisation Reporters sans frontières RSF a indiqué que la Tunisie a été classée au 73ème rang/180, enregistrant un recul d’un point par rapport à l’année dernière.

En contrepartie, la Tunisie a pu garder son classement en tant que premier pays arabe en matière de liberté de la presse.

Malheureusement la liberté de presse toute seule, n’assure pas une qualité de vie honorable aux citoyens tunisiens.

” En Tunisie, la liberté de la presse et de l’information est l’acquis le plus important de la révolution. Depuis les élections générales de 2019, elle est, plus que jamais, un enjeu politique et les parlementaires et les politiciens d’extrême droite n’hésitent plus à s’en prendre ouvertement aux acteurs des médias.

D’une manière générale, le climat de travail des journalistes et des médias s’est nettement détérioré. Les parlementaires d’extrême droite ont un discours de haine envers les membres de la HAICA. Et les violences envers les journalistes et les médias se sont multipliés” lit-on dans le même rapport.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.