Sami Fehri : « Prisonnier politique » sans jugement ?

1
767

Rappelons que la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Tunis, avait émis le 11 décembre 2019, un mandat de dépôt à l’encontre de Sami Fehri (SF). Suspecté de corruption financière et de détournement de fonds publics, dans le cadre de l’affaire de la société « Cactus Prod ». il s’était rendu à la justice le 17 décembre de la même année et depuis, il est en détention préventive.

Les arrestations à répétition de SF, patron d’El Hiwar Ettounsi, suscitent de nombreuses interrogations. Alors qu’il devait être libéré la semaine dernière, l’homme d’affaires est encore emprisonné. Plusieurs observateurs ont dénoncé une injustice commise à son égard.

Le juge d’instruction avait ordonné la libération de SF, étant donné qu’il a passé 14 mois en détention provisoire, et le Ministère public refuse d’exécuter cette décision, dont il a fait appel. Ce qui est une violation à toutes les règles procédurales.

Je ne suis pas un ami de SF, je ne suis récemment, qu’un « ami virtuel facebook », de sa femme Asma. Citoyen tunisien, et surtout justiciable, je m’exprime donc en toute objectivité, et par intime conviction.

Je ne connais pas le contenu de l’affaire judiciaire de SF. Mais par contre le retenir en prison, sans jugements, au delà de ce qui est autorisé par loi. Je considère que c’est inacceptable voire même à l’extrême criminel.

SF serait donc tenu en « otage » par la justice de mon pays. Je le considère comme un « prisonnier politique », post « révolution »,  d’autant plus sans jugements. C’est une grave atteinte à ses libertés individuelles.

À libérer donc de suite SF. La loi est la loi, égale pour tous. Je soutiens donc ce hashtag lancé par sa femme Asma Fehri :

#freesami  #سيب_الراجل

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.