Chokri Belaied :  « Les khwanjias quand ils sont dans l’impasse, ils passent à la violence physique voire même l’assassinat».

 

Ce député nahdhaoui élu en Allemagne,  Moussa Ben Ahmed est accusé, d’avoir agressé physiquement ce matin, la députée PDL Abir Moussi au Parlement.

Ceci sous le témoignage à Mosaïque fm *, d’une députée indépendante, Meriem Laghmani  qui a confirmée cette violence. Évidement ce khwanji à nié en bloc, son acte.

Sachant qu’il n’est pas à sa première violence physique envers elle. Se rappeler de la scène, pour lui avoir arraché son téléphone portable de ses mains, quelques jours auparavant dans les couloirs du Parlement.

Bref la violence physique à répétition, surtout contre les députées femmes, est devenue d’usage courante au Parlement, avec l’aval présumé de Ghannouchi. On est donc revenue au point de départ de 2012.

Ce rappeler de ce que disait le Martyr de la Nation Chokri Belaied :  « les khwanjias quand ils sont dans l’impasse, ils passent automatiquement à la violence physique voire même l’assassinat ciblé ».  C’est donc du terrorisme pure et dure.

Le Procureur de la République, doit donc ordonner de suite, l’arrestation de ce député agresseur à répétition, ceci pour flagrant délit. Donc pas d’immunité parlementaire pour lui et ses semblables.

Jusqu’à quand va t’en laisser faire cette impunité totale, de ses crimes terroristes sans bouger  ?

 

(*) Lien source du témoignage : https://www.facebook.com/watch/?v=4070713869640748

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici