Gouvernants : Soyez compétents, transparents et ne mentez pas ?

0
879

 

Nos gouvernants actuels et à venir, devraient être compétents, ouverts, transparents et surtout de dire la vérité à leurs électeurs et au peuple tunisien. Qu’ils seraient aussi nets, précis et surtout qu’ils sortent du flou qu’ils entretiennent souvent par préméditation, ceci n’aide pas à rétablir la confiance déjà perdue entre eux et les gouvernés.

La souveraineté absolue appartient au peuple, qui lègue temporairement celle-ci à ses gouvernants, aussi s’ils ne sont pas à la hauteur de cette confiance, incompétents ou commentent une faute grave voire même autres indispositions, ils doivent démissionnés de leurs fonctions.   Aussi pour éviter ceci les conditions suivantes sont préalablement requises :

*1- La présentation au public de votre profil, un CV mentionnant entre autres votre formation et vos compétences, pour mieux vous connaitre.

*2- En plus d’une situation fiscale en règle et conforme attestant qu’ils sont de bons contribuables. Pour le Président de la République, Premier Ministre et les membres de gouvernements il faudrait :      2-1-une visite médicale attestant qu’ils sont en bonnes possessions de leurs capacités physiques et mentales pour assurer leurs fonctions,

2- 2- une déclaration sur l’honneur pour eux et le reste de leurs familles proches, de leurs différents biens en Tunisie et à l’étranger à vérifier et suivre par la cour des comptes,

2- 3- une déclaration sur l’honneur de leurs parts et de leurs familles proches de ne rien posséder comme biens supplémentaires pendant leurs périodes de gouvernances en cours,

2- 4- un bulletin n°3 vierge,

2- 5- aucuns procès judiciaires en cours les concernant il faut qu’ils soient clean,

2- 6- pas de népotisme !

*3- Communiquez au public la situation actuelle du pays : état des finances, de l’endettement, des besoins, des projets et autres pour clarifier les choses et pouvoir juger les dispositions.

*4- Présentez en fonction de cet“ état des lieux“, le programme du gouvernement, ce qui est faisable, assortis d’une feuille de route avec un timing précis.

*5- Ne promettez que ce que vous êtes capable de réaliser pour gouverner et relancer l’économie du pays. N’annoncez pas la création de 500.000 nouveaux emplois pour 2012, alors que le possible n’est que 80.000, sans oublier les 80.000 nouveaux demandeurs d’emplois pour l’année en cours, ce qui nous ramène à la case départ. Mentir c’est irresponsable et dangereux avec ce climat social explosif.

*6- Acceptez l’Open Gov, la transparence est de rigueur, le peuple doit tout savoir sur tout : les dépenses, recettes, projets, réalisations…et surtout les salaires et dépenses de nos gouvernants.

*7- Soyez à l’écoute de vos gouvernés, communiquez et restez en relation avec le public, avec une page internet pour les ministères, collectivités publiques et autres institutions étatiques. Aussi pour nos gouvernants comme c’est le cas pour Obama et Sarkozy : une page Facebook, Twitter, et même une adresse mail pour établir un contact permanent.

Un conseil soyez honnête avec vous-même et avec le peuple vous aurez tout à gagner et rien à perdre ! Aussi quand vous avez l’honneur de prétendre à de hautes fonctions étatiques, surtout à l’investiture suprême, il est préférable pour vous et pour votre entourage, que vous soyez clean et que vous dites la vérité, car vos secrets, mensonges et malversations seront tôt ou tard connus du grand public , la Tunisie est un petit pays où tout ce sait, en plus des médias libres et de l’internet font que le monde devient un petit village, où se cacher !

Comme le pouvoir que vous détenez en rapport avec votre fonction ne peut plus vous protéger, en plus du peuple qui n’a plus peur de rien, révolution oblige, un jour ou l’autre le public saura et bonjour les dégâts.

Aussi gouvernants actuels ou à venir, un conseil amical, si vous avez de lourdes charges matérielles ou immatérielles contre vous, restez dans l’ombre dans votre coin et priez en espérant que la justice humaine vous oublis et que ca passe, surtout ne prenez pas ce risque grave et inutile de vous mettre sous les feux des flashs et des projecteurs, de vous présenter à un poste de gouvernance, ceci pourrai être fatale pour vous, ne soyez pas égoïste, pensez à votre femme et à vos enfants.

La vie politique ne pardonne pas, c’est la jungle, la loi de la savane, adieu vie privée qui mute d’office bon gré mal gré vers le public, alors vous êtes avisés, il faut subir à présent et souffrir pour gouverner malheureusement cette haute fonction n’a pas que des avantages, c’est le prix à payer!

La vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations. Quand on aime son pays, on dit la vérité… (Emile Zola).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.