Le miracle libyen* ?

0
739

 

Le miracle libyen

 

J’apprends que le marché de reconstruction de la Libye, attise les puissances occidentales (G8, OTAN, FMI et BM). Qui ont déjà estimées le montant à 150.000 milliards de $ ( soit 214.000 millions TND).

Les pays comme les USA, Uk, France, Italie, enfin l’ensemble des pays du G8, se déchirent en ce moment, pour le partage du « gâteau libyen ». Surtout le pétrole le gaz et même l’eau. La France à déjà obtenue un quota de 35 % du pétrole libyen.

Sachant que le G8 à déjà établi, un plan de financement pour cette reconstruction. Avec un recours aux fonds souverains libyens (70 milliards de $), et des emprunts (80 milliards de $). Remboursable sur les prochains revenus du pétrole, estimés à 46 milliards de $ par an. Pour une production de 1,8 million de barils par jour, prévue pour passer à 3 millions en 2013.
Sachant que l’économie libyenne, dépend essentiellement des revenus du secteur pétrolier. Qui représentent environ 95 % des recettes d’exportation, 25 % du PIB et 80% des revenus du gouvernement. Donc son budget prévisionnel en 2013 serai de 80 milliards de $.
Sachant que la consommation actuelle libyenne pour le pétrole, est de 280.000 b/j et l’export est de 1.5 million b/j.  Et pour le gaz naturel une production de 15,9 milliards de mètre cubes, consommation de 5.5 et export de 10,4.
En comparaison la Tunisie à une production pour le pétrole de : 92.000 b/j, consommation de 89.000 b/j, export 77.000 b/j. Et pour le gaz : production 3 milliards de mètre cubes/an, consommation 4,22, et import de 1,25.
Comme le budget annuel pour la Tunisie est de 21.300 milliards (2011), pour une population de 11 millions d’habitants. Et celui de la Libye serai de 140.000 milliards (2013). Soit 7 fois celui de la Tunisie, pour une population libyenne de 6,6 millions d’habitants.
Aussi comme nous partageons en ce moment, les deux peuples frères le même destin celui d’une révolution. Comme également nous avons fait notre devoir envers nos amis. Nos “cousins réfugiés de la guerre civile “, nos voisins libyens soit environ 1,2 millions de personnes. Ceci pour les assister, les loger, les nourrir, et même ouvrir les écoles. Ceci pour assurer des cours à leurs enfants, malgré que les tunisiens vivaient des moments critiques. On a soutenus nos voisins libyens jusqu’au bout de la rupture, moment critique où on a eu un manque en eau à boire ,et mêmes certains aliments basiques, je me répète c’est un devoir.
Ceci étant, j’attends de nos“ frères de sang un “ Retour de l’ascenseur ». Comme ils avaient besoin de nous et j’espère qu’on a été à la hauteur. Maintenant nous avons besoin d’eux pour la relance de notre économie plus fragile, et la tâche sera plus difficile pour nous (on n’a pas de pétrole). Aussi je souhaite que nos destinées seront partagées, pour le meilleur de nos deux peuples.
Aussi comme citoyen tunisien, je demande en urgence et avec insistance aux citoyens libyens et au prochain gouvernement provisoire libyen, de penser en retour à leurs frères tunisiens. Et de nous octroyer la « Part du lion », en nous associant avec privilège, pour la reconstruction de leurs pays, ceci pour services rendus, comme suit :
1- donner la priorité aux travailleurs tunisiens, dans leurs programmes de recrutements et d’embauches dans tous les secteurs : bâtiments, éducations, administrations, industrie, services et autres à concurrence de un million de travailleur et plus. Ceci pour soulager notre pays, de la charge des chômeurs et soulagés ses derniers sur leurs sorts. « Miracle libyen » j’espère ?
2- inciter et encourager les investisseurs libyens publics ou privés à venir en Tunisie. Et à financer des projets en joint –venture avec des tunisiens ou autres. Ceci dans le cadre de la coopération économique bilatérale, pour le bien de tous.
3- Implantation d’un gazoduc pour alimenter la Tunisie en pétrole et gaz naturel pour subvenir à nos besoins annuels. Avec un prix préférentiel (coût de revient libyen), ceci pendant 20 ans. Ses hydrocarbures seront écoulés en Tunisie au prix du marché. La plu value sera versé dans une caisse, pour améliorer les conditions de vie des tunisiens limitrophes aux frontières libyennes : infrastructures, logements sociaux,écoles, santé publique et autres. Car il faut le savoir, ils ont le plus souffert pour accueillir les réfugiés libyens. Ils ont mêmes risqués leurs vies, avec des obus sur leurs maisons, et une angoisse permanente pendant plusieurs mois. Aussi il faut être reconnaissant envers eux, ce sont de bons patriotes, et ils doivent avoir une priorité nationale.
Aussi j’invite expressément que les institutions et personnes concernées : ministères de la coopération, des affaires étrangères, de l’industrie et du commerces et autres Utica ,Ugtt, entrepreneurs publics et privés. Doivent se rendent immédiatement et résident en Libye (pas demain), pour collaborer avec notre Ambassade, nos Consulats et les autorités libyennes sur les besoins de leur pays. “au G8 le pétrole et le gaz, à nous le reste“. Dumoins j’espère.
Bien sur ceci dépend de la volonté politique des deux pays. Et aussi de la situation sur le terrain, une paix sociale, la sécurité, et la bonne marche sur la voie démocratique pour nos deux peuples.
(*) Clin d’oeil à la visite de KS en Libye. (Ma publication du 28 sept 2011- non actualisée). Lien source : http://www.tunisie-news.com/chroniques/dossier_68_miracle+libyen.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.